Algas, Garmo Negro et les pics d’Enfer

Algas, Garmo Negro et les pics d’Enfer

Petit weekend « remise en forme ». Déjà 2 mois sans montagne, mais mon tendon d’Achille gauche et mon épaule gauche me font toujours souffrir. J’ai fait un petit montage vidéo de 3 minutes. J’ai essayé d’y mettre un maximum de perles 🙂

Départ : vendredi 15 octobre 2010 à 18h00 directement après le boulot.

Je m’arrête dormir au caillou de Soques.

Samedi 16 octobre 2010 : je rejoins très tôt Panticosa et le parking Banos de Panticosa. Départ 7h30.

A 10h, je suis au col entre le Pic d’Argualas et le Pic Garmo Negro.

Il y a un peu de neige surtout côté Argualas… mauvaise idée, je tente de le gravir mais je galère dans du mixte neige rocher pas terrible du tout. J’ai bien perdu 45 minutes et beaucoup d’énergie. Je file toute crête du côté de l’Algas, 3036m (11h).

Puis je monte au Garmo Negro. J’y suis à 12h00. Ci-dessous la crête finale, il y a pas mal de monde aujourd’hui qui monte au Garmo Negro, 3051m.

Forcément, c’est le point de vue remarquable pour prendre une photo des pics d’Enfer :

Je fais ensuite « tout le tour » du Garmo Negro, je descends 600 et remonte 200m de dénivelé pour aller au col entre le Garmo Negro et le Garmo Blanco.

A 14h00, je plante la tente aux lacs de Pondeillos. !  Je mange… et je fais la sieste.

Notez-bien, le pic d’Ossau en arrière plan 🙂

Entre 15h30 et 16h30… j’hésite beaucoup à aller faire un petit aller retour sur les pics d’Enfer… mais 1800m de dénivelé pour aujourd’hui, ça suffit… je suis en « convalescence ».

Après avoir papoter avec 3 autres bordelais qui ont planté leur tente au même endroit, je fais une grosse nuit… la moitié du cadran 🙂 Beaucoup de vent pendant la nuit.

Dimanche 17 octobre 2010 : il ne fait pas beau quand j’essaye de sortir la tête de la bunker, toujours beaucoup de vent.

Finalement à 7h30, je me lève et très vite je suis prêt. J’hésite à cause du vent violent… à poursuivre mon programme initial : monter par le corridor pour aller jusqu’au Pic d’Enfer Oriental, faire les 3 pics d’Enfer (3076m, 3082m, 3073m) puis descendre par la voie normale.

8h30,  j’y vais. Approche pas du tout agréable dans les éboulis puis le corridor avec les « banquettes herbeuses ». Elles sont étroites… et ça grimpe sec, avec des petits cailloux et des blocs un peu croulants.

Arrivé au petit col entre le Pic Oriental et le Pic du milieu, je monte à droite vers le Pic de l’Enfer Oriental … beaucoup de rafales de vent. Ce n’est pas agréable.

J’enchaîne donc vite les 3 sommets.

Je redescends par une voie pas très sympa côté lac de Pondeillos car de l’autre côté (voie normale) la météo est mauvaise, beaucoup de vent, plus de neige et peu de visibilité alors que les lacs de Pondeillos sont au soleil :-).

A 11h, je vois un grand groupe monter par le corridor :

Mais même en zoomant, on ne voit pas grand chose :

Retour à 14h à la voiture.

 

4 réponses

  1. Yann FLEITOUR dit :

    J’ai ajouté la vidéo que j’avais mis il y a quelques jours sur Facebook.
    Bon c’est une vidéo particulière ! C’est un petit montage , j’ai coupé pas mal de trucs, j’ai laissé que les conneries que j’étais en train de dire… ça donne une petite vidéo où on a l’impression que je suis débile… 🙂 🙂
    Sébastien, la descente par le corridor… je n’y serais pas aller tout seul ! Tu m’étonnes que c’est pentu ! La montée est plus facile… et j’ai bien emprunté la bonne voie… « les pentes herbeuses », le groupe qui y est monté 3 heures après moi, est passé au même endroit.
    Sébastien, François : à bientôt… en montagne !
    Yann

  2. François dit :

    Bravo Yann,

    Bonne reconnaissance pour une prochaine sorite à skis…

  3. seb0b0 dit :

    Salut Yann,

    Alors obligé d’aller en altitude pour faire ses nuits ? 🙂

    Quelle est la « voie normale » pour les Pics d’Enfer ?
    Nous, on était montés par le col d’Enfer (la voie normale ?) et descendus par le corridor plein de glace, , en passant sous la glace (!) de temps en temps pour changer de côté.
    On avait suivi le corridor au creux de la faille dans l’ombre, et non pas sur les croupes herbeuses. C’est super pentu en descente !

    On a fait la Munia et le Pimené il y a 15 jours avec des grosses rafales de vent également.

    @+
    Seb

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :